Avertissement :

COVID-19 – Port du masque médical en continu dans les locaux du Tribunal

Dans le contexte actuel de l’émergence des variants plus contagieux, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande le port du masque médical (de procédure ou chirurgical) en tout temps dans les milieux de travail.

Dans le souci de protéger la santé tant des justiciables que de son personnel, et de maintenir ses activités au bénéfice de tous les citoyens, le Tribunal demande à toute personne accédant à ses locaux de porter en continu le masque médical qui lui sera fourni. Cette règle s’applique dans toutes les régions, peu importe la « zone de couleur » qui lui est attribuée.

Cette nouvelle mesure s’ajoute aux autres mesures préventives déjà mises en place au Tribunal, comme  la minimisation des contacts, la distanciation physique, l’hygiène des mains, le respect de l’étiquette respiratoire et la désinfection des surfaces. C’est en effet cette combinaison de mesures de prévention qui permet de limiter la transmission du virus. L’ajout de barrières physiques dans les salles d'audience est aussi une stratégie complémentaire.

Ainsi, le masque médical fourni par le Tribunal devra être porté en tout temps dans ses locaux, incluant les salles d’audience, et ce, même si la distance de 2 mètres est respectée ou que des plexiglas sont présents.

Merci de votre importante collaboration.

Avertissement :

COVID-19 – Rappel des mesures en place à compter du 1er avril 2021

Tous les bureaux du Tribunal demeurent ouverts selon les heures habituelles, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30.

Toutefois, la présence du personnel et des juges administratifs dans les bureaux sera limitée et strictement liée à la poursuite des activités jugées nécessaires. 

Le Tribunal continue de privilégier la tenue des audiences en mode virtuel. Quant aux séances de conciliation, elles doivent se tenir à distance (en mode virtuel ou par téléphone), sauf pour des raisons exceptionnelles.

Le Tribunal encourage le recours à ses services en ligne sécurisés, notamment pour le dépôt de documents, de formulaires et d’actes introductifs. Les parties ont également la possibilité d’utiliser l’adresse courriel ou le numéro de télécopieur du bureau régional qui traite leur dossier.

Pour toute demande d’information, les citoyens peuvent téléphoner à nos bureaux

Avertissement :

TRAVAUX EN COURS DANS LES LOCAUX DU TRIBUNAL AU 500, RENÉ-LÉVESQUE O. À MONTRÉAL

Des travaux de réaménagement sont en cours à l'étage où se déroulent les séances de conciliation et les audiences convoquées par le Tribunal administratif du travail au 500, boulevard René-Lévesque Ouest, à Montréal.

Des mesures sont prises afin d'en minimiser les impacts auprès de la clientèle.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Contestation d’une décision de la CNESST en santé et sécurité du travail

Le Tribunal administratif du travail est appelé à statuer sur les affaires formées en vertu de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnellesCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre (LATMP) et de la Loi sur la santé et la sécurité du travailCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre (LSST).

Les employeurs et les travailleurs peuvent s’adresser au Tribunal pour contester une décision de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) à la suite d’une révision administrative.

Depuis le 19 septembre 2019, le Tribunal entend aussi les affaires formées en vertu du Règlement sur le retrait préventif de certaines personnes responsables d'un service de garde en milieu familialCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, lequel met en place un régime de retrait préventif pour les responsables d'un service de garde enceintes ou qui allaitent. Les responsables de service de garde ou le ministre de la Famille peuvent s'adresser au Tribunal pour contester une décision de la CNESST à la suite d'une révision administrative.

Les décisions suivantes sont contestées directement au Tribunal sans révision administrative de la CNESST :

  • Celles rendues conjointement par la CNESST et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ). Dans ce cas précis, vous avez le choix d'adresser votre contestation au Tribunal administratif du travail (TAT) ou au Tribunal administratif du Québec (TAQ);
  • Celles rendues par les conciliateurs-décideurs de la CNESST concernant un congédiement, une suspension, un déplacement, des mesures discriminatoires ou de représailles, ou toute autre sanction prohibée par la loi (article 32 de la LATMP ou article 227 de la LSST).

Quand déposer une contestation?

Pour la plupart des contestations, le délai est de 45 jours suivant la réception de la décision de la CNESST.

Si la contestation porte sur l’affectation à d’autres tâches, le droit de refus, l'admissibilité au retrait préventif ou la décision d’un inspecteur de la CNESST, le délai est de 10 jours.

Comment faire une contestation?

L’employeur ou le travailleur peut effectuer une contestation (acte introductif) de l’une des trois façons suivantes :

Formulaire de contestation en ligne

L’employeur ou le travailleur peut remplir le formulaire de contestation en ligne. Il doit avoir en main son numéro de dossier de la CNESST. En utilisant ce service en ligne, il n’a pas à joindre la décision contestée, sauf pour ces types de décisions :

  • Les décisions rendues conjointement par la CNESST et la SAAQ;
  • Les décisions rendues par les conciliateurs-décideurs de la CNESST concernant un congédiement, une suspension, un déplacement, des mesures discriminatoires ou de représailles, ou toute autre sanction prohibée par la loi (article 32 de la LATMP ou article 227 de la LSST).

FORMULAIRE EN LIGNECe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Formulaire de contestation en format Word

L’employeur ou le travailleur peut utiliser ce formulaire de contestation (DOCX, 67 ko) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou en obtenir une copie au bureau du Tribunal de sa région.

Il peut le remplir à la main après l'avoir imprimé ou à l'écran et l'imprimer ensuite. La transmission du formulaire s'effectue alors en personne, par la poste ou par télécopieur au bureau du TribunalCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre situé dans la région du domicile du travailleur.

L'employeur ou le travailleur peut aussi remplir le formulaire à l'écran, le sauvegarder et le transmettre par courriel au bureau du TribunalCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre situé dans la région du domicile du travailleur.

Une copie complète de la décision de la CNESST doit être jointe à la contestation. 

Pour plus de détails, veuillez consulter les Règles de preuve et de procédure du Tribunal administratif du travailCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Traitement d’une contestation

L’employeur ou le travailleur reçoit un accusé de réception dans les jours suivant le dépôt de sa contestation au Tribunal, et ce, qu’il l’ait fait en ligne, par la poste, par télécopieur ou en personne. Il obtient aussi son numéro de dossier TAT et doit le mentionner dans toute correspondance concernant sa contestation.

Le Tribunal transmet ensuite un avis d’audience aux parties. Si elles le souhaitent, elles peuvent recourir gratuitement au service de conciliation de la Division de la santé et de la sécurité du travail pour tenter de régler leur litige à l’amiable. Le cadre d'exercice de la conciliation (PDF, 245 ko) Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre qui s'applique à cette division contient des informations fort utiles. Si aucun règlement n’est conclu, les parties sont entendues en audience par un juge administratif.

Dans les semaines précédant l'audience, le Tribunal envoie une copie du dossier à l’employeur ou au travailleur, ainsi qu’aux autres parties et aux membres du Tribunal qui entendront la cause. Si l’employeur ou le travailleur est représenté, c’est le représentant qui reçoit la copie du dossier.

Le Tribunal s’assurera de transmettre aux parties tout document déposé avant ou après la transmission de la copie du dossier. Toutefois, si une partie dépose un document au Tribunal dans un délai de moins de 15 jours avant la date fixée pour la tenue de l’audience, c’est elle qui doit le porter à la connaissance des autres parties dès que possible avant l’audience.

Décision du Tribunal

Selon la nature du dossier, le Tribunal rend sa décision dans les 2 ou 3 mois suivant la mise en délibéré de l'affaire.

En savoir plus sur la conciliation En savoir plus sur l’audience

Utilisez les services en ligne du Tribunal